La nouvelle ligne ferroviaire Lagos – Ibadan sera opérationnelle en décembre 2020

0
54
Le ministre nigérian des Transports, Rotimi Amaechi

(BFI) – La nouvelle ligne SGR Lagos-Ibadan (156 km) débutera sa phase test le 7 décembre. La livraison officielle est planifiée pour janvier 2021. Les travaux sont exécutés par la firme chinoise CCECC pour un coût total de $1,6 million, dont l’Etat a injecté l’entièreté de sa quote-part.

Le 7 décembre 2020, les premières opérations commerciales devraient démarrer sur la voie ferrée à écartement standard (SGR) Lagos-Ibadan. L’annonce a été faite cette semaine par Fidet Okhiria, directeur général de la Nigerian Railway Corporation (NRC), en marge de la visite d’inspection du ministre des Transports Rotimi Amaechi.

Le patron des chemins de fer nigérians a toutefois précisé qu’il s’agit là de la période test. La livraison officielle de l’infrastructure est prévue pour janvier 2021.

Le ministre, de son côté, a déploré la lenteur du chantier dont l’opérationnalisation était initialement prévue en mai. Ce chantier a connu plusieurs mois de retard imputables, en partie, à la pandémie de Covid-19. En avril 2020, la China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC), la société adjudicataire du projet, a terminé la pose des voies sur les 156 km du tracé.

Pleinement opérationnelle, cette ligne à écartement standard devrait compter 10 gares avec des trains fonctionnant à une vitesse maximale de 150 km/h.

Profitant de la présence de la presse, le ministre Rotimi Amaechi (photo) a démenti l’information rendue virale en début de mois, alléguant que le gouvernement fédéral avait besoin d’un financement total de 650 millions de dollars pour achever les travaux.

« Je faisais simplement rapport aux sénateurs sur l’ensemble du projet [Lagos-Ibadan, Ndlr] qui a coûté 1,6 milliard de dollars, et j’indiquais que nous avions dû demander une extension de budget de 650 millions de dollars pour des travaux supplémentaires à la fois sur la section Lagos-Ibadan et Itakpe-Warri », a-t-il dit. « L’approbation avait été obtenue et les fonds débloqués, il y a longtemps. Nous l’avons depuis utilisé dans le même but. Nous n’avons pas besoin de fonds supplémentaires pour mener à bien ce projet. » 

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here