La Martiniquaise Marie Françoise Marie-Nelly, nouvelle directrice des opérations de la Banque mondiale en Afrique australe

0
225
Marie Françoise

(BFI) – Marie Françoise Marie-Nelly a été nommée à la mi-septembre directrice des opérations de la Banque mondiale en Afrique australe. Originaire du François en Martinique, elle est basée à Pretoria. Outre l’Afrique du Sud, elle gère le Botswana, le Lesotho, la Namibie et l’Eswatini (ex-Swaziland).

Depuis son arrivée à la Banque mondiale en 1994, Mme Marie Françoise Marie-Nelly a exercé de multiples fonctions et s’est notamment consacrée aux domaines de la restructuration des entreprises publiques, au développement du secteur privé, à l’intégration régionale et à la gestion du secteur pétrolier. Avant d’assumer ses fonctions de Directrice du Département Maghreb et Malte le 1er juillet 2015, Mme Marie-Nelly a été directrice pendant quatre ans du bureau de la Banque mondiale au Nigeria.  Avant cela, elle a entre autres été directrice des opérations pour les deux Congo (Brazzaville et RDC) entre 2008 et 2011, directrice du programme du Groupe de la Banque mondiale pour le projet de développement pétrolier et d’oléoduc entre le Tchad et le Cameroun de 2004 à 2007 et directrice du programme d’intégration régionale en Afrique entre 2000 et 2004.

Marie-Nelly aura prioritairement en charge la supervision du dialogue sur les politiques de l’institution internationale et des engagements stratégiques avec les gouvernements et les partenaires clés, et dirigera les équipes de la Banque mondiale pour identifier des solutions de développement innovantes pour tous les clients.

Originaire de la Martinique, Mme Marie-Nelly est expert-comptable, diplômée de l’École supérieure de commerce de Nantes et de l’université de Bowling Green dans l’Ohio (Etats-Unis). Elle a également suivi différents programmes de management à l’Université d’Harvard, travaillé pour de nombreuses entreprises internationales et a été conseillère pour plusieurs gouvernements avant d’intégrer la Banque mondiale.

Par Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here