La difficile équation de l’hébergement à l’heure du Cocan au Cameroun

0
34
hotel-benoue

(BFI) – Le secteur hôtellier au Cameroun possède jusqu’à ce jour quelques inconnus. Mais, le Comité d’Organisation de la CAN 2021 (Cocan) avance dans ce domaine. Les autorités explorent d’autres idées.

A l’heure qu’il est, Garoua peut-il accueillir la CAN. La réponse est oui, mais… Il y a encore quelques mois, personne ne pouvait répondre par l’affirmative. Des avancées notables sont enregistrées. Les travaux de l’Hôtel 70 chambres réalisés par Mota Engil sont finis. Devant les retards qu’accusent l’Hôtel Bénoué et l’Hôtel 100 chambres, l’Etat du Cameroun avait anticipé en actionnant un autre plan. Il a fait appel au secteur privé. Visiblement, ce plan a marché. Hôtel Relais Saint Hubert et Hôtel Plazza sont déjà presqu’aux normes de la CAF. Le directeur du Relais comme celui du Motel Plazza ont même la réponse. « Tout ce que la CAF a demandé est là », affirment-ils. Salles de réunion, salles de massage, système de sécurité, piscines, alimentations électriques de substitution, rénovation totale des chambres, entre autres, ont été déjà réalisées. Les deux établissements d’une capacité totale de 120 chambres environ ont bénéficié d’un accompagnement de l’Etat de 400 millions de Fcfa chacun. Ce crédit contracté auprès d’une banque de la place est remboursable.

Les promoteurs de ces structures ont néanmoins présenté les garanties que les banques demandent en de pareilles circonstances. Ils ont indiqué que les fonds sont déjà mis à leur disposition. C’est donc un partenariat gagnant-gagnant.

Au Motel Plazza, il ne reste que des finitions mineures. Au Relais Saint Hubert, les travaux seront livrés fin août-début septembre 2020, rassure l’administration. Les pouvoirs publics se tournent vers d’autres opérateurs privés qui présentent les établissements de bon standing. L’un d’eux, New Town Palace, constitue une autre option. Le Minsep a récemment visité cette plateforme.

A date, le site de Garoua présente une offre d’hébergement qui avoisine 190 chambres aux normes de la CAF. Quand on sait qu’au niveau de la Confédération africaine (CAF) comme à la FIFA, on raisonne en termes de lits, Garoua n’est donc pas à plaindre. Les chambres dans leur écrasante majorité sont configurées en mode « deux lits ».

Le site peut accueillir aisément une poule de quatre équipes. Mais, il faut avoir des solutions palliatives sous la main. C’est ce à quoi le gouverneur de la région du Nord, Jean Abate Edi’i, président du comité local de site de Garoua, s’attèle en ce moment avec ses équipes. Au rythme où vont les travaux, l’hôtel Bénoué, peut rattraper le retard si le constructeur maintient et accélère la cadence.

Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here