La demande en énergie électrique a augmenté de plus de 3% au Cameroun

0
247
Electricité

(BFI) – Hors Alucam, plus gros consommateur, la demande en énergie électrique au Cameroun s’est accrue de 3,3% au 1er trimestre 2020, selon une récente note produite par Eneo. La filiale du Britannique Actis explique que cette croissance est du fait principalement de « l’augmentation des nouveaux clients, et d’un regain d’activité de certaines cimenteries ».

Au cours de la période sous revue, le concessionnaire du secteur de l’électricité indique qu’il a relativement bien assuré la couverture de la demande. Et ceci grâce, « à la baisse d’activité de certains gros clients (Alucam, Socatral…) a contribué à une meilleure gestion de l’offre dans le secteur public ».

Eneo ajoute que la bonne hydraulicité dans les centrales hydroélectriques et l’apport du barrage de Memve’ele (211 MW), installé dans le Sud-Cameroun, sont des facteurs qui ont contribué à une bonne couverture de la demande en énergie. La production hydroélectrique s’est améliorée de 2,87% comparée à 2019, alors qu’en thermique elle a chuté de 32,66%. Cette chute, précise l’électricien, est due au rationnement dans certaines centrales thermiques, pour insuffisance du fuel, du fait d’énormes contraintes de trésorerie.

Le taux global de disponibilité des ouvrages de production s’est détérioré de 1,67% par rapport à 2019, mais en hausse de 1,82% par rapport aux prévisions ; principalement dû à la baisse des travaux programmés (maintenance préventive) dans certaines centrales hydro et thermiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here