La côte d’Ivoire envisage améliorer l’accès des populations en eau potable en 2020

0
25
eau potable
(BFI) – Le gouvernement ivoirien va allouer 291 milliards francs CFA à l’Office national de l’eau potable (Onep). Cet investissement permettra de satisfaire les besoins des populations en eau potable.

Le gouvernement ivoirien souhaite voir le taux d’accès à l’eau potable passer de 82 % à 95 % en 2020. Dans cette optique, il prévoit de remettre une enveloppe de près de 291milliards de francs CFA à l’Office national de l’eau potable (Onep). Ibrahima Berté, le directeur de l’Onep, a annoncé, le 6 février 2020, que ces fonds allaient être investis dans la réalisation de réseaux d’adduction d’eau potable. Ces installations permettront d’améliorer la desserte en eau des populations.

L’investissement s’inscrit dans le cadre du programme « Eau pour tous » mis en place par le gouvernement ivoirien et qui vise un taux d’accès à l’eau potable de 100 % au niveau national, d’ici à 2030. Le coût total de ce programme est estimé à 1 320 milliards FCFA. Dans le cadre de ce programme, l’Onep a réceptionné, en 2019, 36 ouvrages d’adduction d’eau potable au bénéfice des populations vivant dans les zones semi-urbaines.

Investissements des IFI

La Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (BIDC) et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) sont parmi les partenaires qui appuient la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre du programme « Eau pour tous ». Le prêt de 20 milliards de francs CFA, octroyé par la BIDC en octobre 2019, a permis de financer les projets de renforcement du système d’alimentation en eau potable de Guéyo et de plusieurs autres villes du pays (Sérihio, Wanewa, Brétihio, et Beléko).

Toujours dans le cadre du programme « Eau pour tous », un projet d’eau potable est mis en œuvre à Abidjan grâce à un prêt de 20 milliards de francs CFA accordé en mars 2019 par la BOAD.

Par ailleurs, une campagne de sensibilisation au gaspillage et aux risques liés au non-respect de la limitation des champs de captation est en cours sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Entre 2015 et 2019, le taux d’accès à l’eau dans le pays est passé de 65% à 82%.

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here