La CEA lance le site Internet ARII 2019 pour la promotion des performances en Afrique

0
290
Véra Songwe

(BFI) – À la suite de la publication du Rapport 2019 sur l’Indice d’intégration régionale africaine (ARII), la Cea lance un site Internet consacré à promouvoir une meilleure compréhension des performances du continent, des Communautés économiques régionales (Cer) et des pays africains en matière d’intégration régionale, aider les pays africains à tirer le meilleur parti de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca) et stimuler le plan d’action sur l’intensification du commerce intra-africain (Biat).

Dans son communiqué, la CEA indique que l’objectif de ce site Internet consiste à promouvoir une compréhension approfondie de l’intégration à travers ses différentes dimensions présentées dans ARII 2019.

«L’Indice évalue l’intégration régionale sur la base de cinq dimensions à savoir, l’intégration commerciale, l’intégration productive, l’intégration macroéconomique, l’intégration des infrastructures et l’intégration en termes de libre circulation des personnes pour les 54 pays africains et les huit Cer reconnues par l’Union africaine. ARII 2019 classe le niveau d’intégration des pays africains au sein de leurs Cer respectives et également avec le reste du continent », renseigne un communiqué de presse.

Le site dispose de fonctionnalités qui permettent d’accéder à des cartes, graphiques, tableaux personnalisés et aux données brutes sous-jacentes.

«Le score global de l’Afrique en matière d’intégration régionale selon ARII 2019 est relativement faible, ce qui indique que des améliorations considérables peuvent être apportées. Cependant, si nous examinons de près les scores des cinq dimensions de l’intégration, il apparaît que les performances relativement faibles de l’Afrique sont dues aux faibles scores dans deux domaines spécifiques à savoir, l’intégration productive et l’intégration des infrastructures. Si nous allons plus loin et examinons les scores des indicateurs à l’intérieur des dimensions, le faible commerce de produits intermédiaires reflète les performances relativement faibles de l’intégration productive, tandis que les réseaux d’infrastructures inadéquats entraînent de mauvaises performances en matière d’intégration des infrastructures », lit-on dans le document.

Les cinq dimensions de l’intégration dans ARII 2019 sont si étroitement liées que la performance globale de l’Afrique en matière d’intégration régionale est susceptible de s’améliorer considérablement et permettra aux pays africains de tirer le meilleur parti de la Zleca si les chaînes de valeur régionales sont renforcées, améliorant ainsi l’intégration productive du continent et le réseau d’infrastructures.

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here