La BRVM invite le Niger à davantage faire recours à la bourse sous régionale pour financer ses projets de développement

0
257
brvm

(BFI) – Reçu en audience le 15 novembre 2019 par le Premier ministre nigérien Brigi Rafini, le représentant de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) Abdelkader N’Diaye, a déploré le fait que le Niger ne sollicite pas assez cette bourse sous régionale pour financer ses projets de développement.

« Sur plus de 5000 milliards de FCFA levés par les Etats au 31 décembre 2018, le Niger n’a levé aucun milliard au même titre que la Guinée Bissau », a regretté Abdelkader N’Diaye, tout en précisant que même les entreprises nigériennes ne sont pas cotées à la BRVM. Seule une d’elle sort du lot. A savoir la BOA.

Pourtant la bourse est un moyen pour un pays comme le Niger ainsi que les entreprises de mobiliser des ressources. « Quand les entreprises ont besoin de l’argent, elles peuvent s’adresser à la bourse régionale pour avoir des financements beaucoup moins chers », a souligné Abdel Kader N’Diaye qui invite donc le pays a davantage faire recours à la BRVM pour financer ses projets de développement. Surtout que le Niger, à l’instar des autres pays de la zone Uemoa, dispose de 2% des valeurs à la BRVM.

Mise en place en 1998, la BRVM est une institution de l’Uemoa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here