La bourse de la Cemac engage les amendements de ses projets de textes règlementaires

0
43

(BFI) – Dans la cadre du lancement de la 2e phase de la bourse unifiée de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) recueille du 19 au 29 novembre courant, par courrier ou directement en commentaire sur son site web, les amendements de ses projets de textes règlementaires.

« Les différents intervenants directs ou indirects du marché financier de l’Afrique centrale, organismes, intermédiaires de marché ainsi que le public en général, sont informés que les projets de proposition de textes règlementaires du marché sont disponibles sur le site web de la Cosumaf (www.cosumaf.org) en vue de recueillir tout commentaire, objection, observation liés à cette refonte », explique Nagoum Yamassoum (photo), président de la Commission dans un communiqué signé le 19 novembre.

Il explique que, depuis plusieurs mois, des équipes de la Cosumaf, de la Banque mondiale, de la Banque centrale et d’autres représentants de structures et d’acteurs du marché travaillent à la refonte et à l’optimisation des textes de base du régulateur et du marché financier.

La deuxième phase de la fusion des marchés financiers de l’Afrique centrale s’articule autour de la dynamisation du marché financier à travers la restructuration et l’optimisation fonctionnelle des organes, la réforme règlementaire et l’efficacité opérationnelle des différentes structures de marché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here