La Bdeac finance le développement infrastructurel des pays de la Cemac

0
279
BDEAC

(BFI) – Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze, a présidé le 19 avril à Malabo (Guinée équatoriale), le Conseil d’administration de la Banque de développement de l’Afrique centrale (Bdeac). Au terme de ce Conseil, la Bdeac a validé des crédits d’une valeur totale de 151 milliards de FCFA au bénéfice de quelques pays de la zone Cemac.

Le Cameroun obtient un financement global de 6,6 milliards de FCFA. Une partie de cette somme (4, 17 milliards de FCFA) est destinée à la construction d’un hôtel 4 étoiles à Douala, la capitale économique du pays. Le reste (2, 5 milliards de FCFA) servira à l’extension du Groupe scolaire Du Vaal, situé dans la même ville.

En dehors du Cameroun, les administrateurs ont en outre approuvé un financement de 80 milliards de FCFA destiné à la construction du nouveau terminal à passagers de l’aéroport international de Bata (Guinée équatoriale). Toujours à Bata, la Bdeac a accepté de financer le projet de création d’un complexe agropastoral à hauteur de 2,5 milliards de FCFA. Sans oublier la construction d’une usine de ciment pour un montant de 1, 100 milliards de FCFA.

Le Gabon, quant à lui, décroche un financement de 45 milliards de FCFA pour la construction de 1000 logements à Okolassi. Le projet est porté par la Caisse nationale de sécurité sociale.

L’État congolais, pour sa part, obtient un financement de 12 milliards FCFA pour le renforcement du Centre hospitalier universitaire de Brazzaville. Cet État décroche, en outre, 6 milliards de FCFA pour le financement partiel du projet d’installation d’une unité de fabrication, de conditionnement et d’emballage des produits pharmaceutiques à Ollombo.

Par Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here