La Banque mondiale accorde 190 millions $ pour encourager les études agricoles supérieures dans six pays d’Afrique

0
343
agriculture afrique

La Banque mondiale, à travers l’Association internationale de développement (IDA), va octroyer 190 millions $ (environ 106,43 milliards FCFA) pour encourager les études agricoles supérieures dans six pays d’Afrique, dont le Cameroun.

Avec la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, le Malawi et le Mozambique, le Cameroun est bénéficiaire de l’IDA, dans le cadre de la préparation du Projet d’appui à l’enseignement supérieur agricole en Afrique (Shaea). Ce dernier vise à renforcer les liens entre des universités africaines sélectionnées parmi les six pays sus-cités et le secteur agricole régional. Ceci en vue de développer les ressources humaines compétentes dont ce secteur a besoin pour accélérer la transformation des systèmes agroalimentaires dans les Etats bénéficiaires.

Début septembre 2018, les gouvernements des six pays retenus, le Groupe de la Banque mondiale et le Forum régional des universités pour le renforcement des capacités dans le secteur agricole (Ruforum) ont lancé un appel à propositions aux institutions d’enseignement supérieur admises à concourir pour la fonction d’université d’ancrage régional (UAR), dont la mission essentielle consistera à remédier au déficit de compétences et de connaissances dans le domaine agricole en Afrique subsaharienne.

Shaea vient compléter le projet de Centres d’excellence en Afrique pour un impact sur le développement (CEA-Impact), mais s’intéresse exclusivement à l’enseignement supérieur agricole et tout particulièrement aux synergies entre cette filière et le secteur agricole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here