Julie Teigland, « Madame » Afrique d’Ernst & Young

0
461
Julie Teigland

(BFI) – Le cabinet international de conseil et d’audit Ernst & Young (EY) confie ses affaires africaines à l’américaine Julie Teigland. Elle aura la responsabilité de propulser davantage EY sur le marché régional du conseil et de l’audit financier disputé par les Big Four.

Elle sera la « voix de l’exécutif mondial d’EY » en Afrique, comme l’a souligné Carmine Di Sibio, président du conseil d’administration d’EY Global. A compter du 1er juillet que Julie Teigland prendra effectivement ses fonctions de dirigeant Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique (EMEIA) chez Ernst & Young (EY), annonce le cabinet international ce mardi 30 avril.

Cette Américaine résidant en Allemagne depuis une trentaine d’années ramène dans ses nouvelles fonctions une longue et riche expérience de 28 ans dont 17 chez EY. Elle a notamment travaillé dans la certification et la fiscalité, conseillant et auditant de nombreuses sociétés en croissance par le biais d’opérations sur les marchés financiers.

C’est donc en bonne experte que cette mère de quatre enfants prendra les rênes de la région EMEIA qui fait 13,9 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans 98 pays. En Afrique, EY est implanté dans 11 pays, mais est actif un peu partout. L’une des missions de Teigland sera de « propulser » davantage la firme sur le marché africain du conseil et d’audit que se disputent les Big Four, à savoir EY, Deloitte, PricewaterhouseCoopers (PwC) et KPMG.

La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here