Jean Brice Ozouf Mvondo, fondateur de C-Gift Cameroun

0
443
Jean Brice Mvondo

(BFI) – Naître avec une cuillère en or dans la bouche est une chance, mais forger cette cuillère est une grâce. C’est le cas du Camerounais Jean Brice Ozouf Mvondo, président du conseil d’administration de la banque C-gift dont le siège est Yaoundé.

L’Afrique à d’énormes talents. Tout comme Youssoun N’dour dans la musique, Samuel Eto’o Fils au football, dans le secteur de la finance et de la banque, Jean Brice Ozouf Mvondo se démarque. Grâce à son expertise et son expérience, il a décidé de mettre ses connaissances acquises au service de l’artisan, le forgeron, ou encore le petit commerçant africain. Pour y arriver ce dernier a décidé de mettre sur pied une banque apte à financer des projets, amener même le plus petit commerçant à faire des épargnes, ouvrir des comptes. D’où l’idée de créer une entreprise en Afrique qui promeut le droit au compte pour tous. « En fait le déclic pour créer une banque au Cameroun, c’est la somme de mes expériences dans le social et dans la finance. Et l’élément déclencheur c’est quand un jour, mon neveu qui est au Cameroun me dit qu’il veut un compte bancaire et qu’on lui demande 25 000fca ou des revenus stables. J’ai trouvé cela scandaleux quand on sait que plus de la moitié des Camerounais vivent avec moins d’1 euros par jour. Ce qui veut dire que cette partie de la population est exclue automatiquement du système bancaire et financier. Et mon neveu avait besoin du compte parce qu’il voulait s’acheter des jeux en ligne ce qui est normal pour un jeune de son âge. »

Maturation

Jean Brice Ozouf Mvondo se lance donc dans la maturation de son projet dès 2017. Pour ce fait, il s’entoure des professionnels dans le domaine. NICULICA Radu, architecte de formation et DG de la société ; PORCHERON Alexandre ; MAHIEU Yann (directeur Johnson control et ex directeur de Siemens). Grâce à eux, Deux ans plus tard, C-gift Cameroun, voit le jour.
Le 21 octobre 2019, la première filiale financière est née au Cameroun sous la dénomination de C-GIFT Société Anonyme (S.A) au capital de 500 millions de FCFA (762270,85 euros ). Le siège a été fixé à YAOUNDE.

Il faut noter que le projet de C-GIFT Cameroun est un projet intégrateur dans un contexte de haine. « Mon engagement vient de la situation de racisme qui est celle de CACF et ses méthodes malsaines que je n’ai cessé de dénoncer. », confie t-il. « pour moi la dignité ne se négocie pas. Noir ou blanc pauvre ou riche, tout le monde a droit au respect. » ajouté le PCA de C-Gift.

L’homme

Né, le 06 juillet 1986, à Ekom 1 dans le département de la Mefou-et-afamba région du Centre Cameroun, le désormais président du conseil d’administration de C-Gift Cameroun, n’a pas vécu un long fleuve tranquille.

Après ses études primaires et secondaires au Cameroun, le descendant des Ekang-Beti, s’envole vers l’hexagone nanti d’un baccalauréat es lettres philosophique série A4 allemand, session 2002. Il s’installe en France en janvier 2003 où une bonne partie de sa famille y vit. Objectif principal, continuer les études. Ce qu’il fait d’ailleurs. Jean Brice Ozouf Mvondo s’inscrit à l’université de Paris 10 Nanterre en 2004, où, il apprend l’histoire. Cependant, sa passion pour la finance prend le dessus. « Finalement, je vais arrêter l’histoire pour être moniteur éducateur pour les jeunes en rupture sociale au sein de la fondation des orphelins d’Auteuil » se confie t-il. Ce moment de sa vie se déroule entre 2005 et 2006. De 2007 à 2009, le camerounais âgé aujourd’hui de 33 ans, obtient le Brevet de technicien supérieur en banque option Marché des particuliers à ENC Bessières. Cumulant école et travail, Jean Brice Ozouf Mvondo fait son bout de chemin. De 2011 à 2012, il obtient une licence en gestion patrimoniale à Inead, puis décroche un master en banque et finance, assurance parcours, ingénierie patrimoniale et financière entre 2016 et 2017.

Sur le plan professionnel, le fondateur président associé de Green Impact Fiducial Trust ( C-Gift ), travaille comme conseiller financier à la banque postale en France de septembre 2009 à Août 2012. De mars 2013 à avril 2013, il est à la Société Générale de France comme analyste occupation, suivi des dossiers de crédit immobilier, conseiller clientèle entreprise.

Avec cette expérience bien fourni, l’actuel sociétaire du PSA banque, allié à d’autres banquiers de formation ; (comme le directeur de la holding France qui travaille pour la banque saoudienne Al Rajhi, le Camerounais né en France Jacques Ebouki qui travaille pour la banque postale Barclay ; Le DGA de la société du Cameroun a été en poste chez BNP Paribas et LCL), ambitionne faire de cette filiale une porte d’entrée pour tous dans le domaine de l’épargne.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here