Industrie du ciment : la course à l’investissement se poursuit

0
565
Ciment

(BFI) – Aux côtés de Dangote Cement et les Cimenteries du Cameroun qui se disputent le leadership dans ce secteur, le petit poucet Medcem Cameroun, filiale du Turc Eren Holding, essaye de faire une place. Ce dernier vient ainsi d’augmenter son capital de plus de 17 milliards de FCFA.

Même si les effets restent encore peu perceptibles auprès des consommateurs, du fait d’une certaine unanimité dans le prix de cession du sac de ciment sur le marché camerounais du ciment. Il reste que c’est l’un des marchés les plus dynamiques actuellement. Des nouveaux investissements sont annoncés de part et d’autre, boostant ainsi les capacités de production de cette matière de construction au Cameroun. Cette fois, c’est le petit poucet de ce marché Medcem Cameroun, filiale du Turc Eren Holding, qui essaye de faire une place au soleil, aux côtés des mastodontes, Dangote Cement et les Cimenteries du Cameroun (Cimencam)). Medcem Cameroun vient ainsi de procéder à l’augmentation de son capital pour le porter de 400 millions de FCFA à 17,5 milliards de FCFA. Ce qui représente une hausse de 17,19 milliards de FCFA créant ainsi 1 759 000 actions nouvelles de 10 000 FCFA de valeur nominale.

Comme explication, Medcem indique que cette hausse du capital s’est faite par voie de compensation avec les créances commerciales certaines, liquides et exigibles. Sans oublier l’incorporation des comptes courants des actionnaires. C’est une augmentation de capital qui augure sans nul doute de nouvelles ambitions chez Medcem Cameroun, le petit poucet de la production de ciment dans le pays. À l’heure actuelle, cette entreprise est à la queue du classement des cimentiers avec une production annuelle (200 000 tonnes), loin derrière Cimencam (2 millions de tonnes), Dangote (1,5 million de tonnes) et Cimaf (500 000 tonnes). Avec les capacités de production installées, projetées par les opérateurs du secteur en 2019, le ministère camerounais en charge de l’Économie classe Dangote comme leader du marché du ciment (45%), suivi de Cimencam (30%), Cimaf (22%) et Medcem (3%).

Outre le marché local, le ciment produit au Cameroun est également exporté vers certains pays de la sous-région Afrique centrale. Ces exportations se sont situées à 19 700 tonnes en 2016 et à 57 459 tonnes en 2017, et sont essentiellement destinées aux pays tels que le Tchad, la République Centrafricaine et la Guinée équatoriale. Le boom du marché du ciment au Cameroun, explique-t-on, est lié à la demande qui croît de 10% par an au Cameroun, selon les chiffres du ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire. Et, cette tendance n’est pas prête à s’estomper, notamment avec les chantiers liés à l’organisation par le Cameroun de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) en 2021 et la mise en œuvre des grands projets (ports, barrages, autoroutes…).

In EcoMatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here