Huguette Oyini, nommée directrice régionale de BGFIBank pour l’Afrique centrale

0
75

(BFI) – Dans un communiqué daté du 10 janvier, le groupe bancaire BGFIbank annonce avoir nommé la gabonaise Huguette Oyini au poste de directrice régionale Afrique centrale. Une nomination qui s’inscrit dans un mouvement plus vaste de réorganisation de cette division du groupe et qui intervient deux mois après les révélations de l’enquête « Congo Hold Up » mettant en cause le groupe piloté par Henri-Claude Oyima. 

Huguette Oyini sera chargée de superviser les filiales de la sous-région. Notamment, BGFIBank Cameroun, BGFIBank Congo, BGFIBank Guinée Equatoriale, BGFIBank Centrafrique et BGFIBank République Démocratique du Congo.

« Elle a la responsabilité d’assurer le pilotage de la performance de la région et d’y fédérer l’ensemble des compétences, de promouvoir la mutualisation des ressources disponibles et d’exploiter toutes les opportunités de synergie possibles entre les diverses entités », indique la banque dans son communiqué.

Avant sa nomination, Huguette Oyini occupait le poste de directeur général adjoint de BGFI Holding corporation chargée de l’efficacité opérationnelle du Groupe. Elle a également été directrice de la gestion globale des risques au sein de cette banque qu’elle a intégrée en 2002.

Deux autres cadres de l’entreprise ont également été promus. Il s’agit de Yvon Serge Foungui, porté à la tête de la filiale congolaise du groupe bancaire en remplacement de Narcisse Obiang Ondo. Depuis 2008, Yvon Serge Foungui assurait la fonction de directeur général adjoint de cette filiale du groupe bancaire qu’il a intégré en septembre 2004. Il est remplacé à ce poste de DGA de BGFIBank Congo par Fabrice Mboumbou Pindi qui, jusqu’à présent, occupait le poste de directeur de l’audit interne à BGFIBank Gabon.

Cette réorganisation intervient deux mois après les « révélations » de l’enquête Congo Hold Up menée par un consortium de journalistes et d’ONG qui mettaient gravement en cause la Banque. Fin novembre, son président-directeur général, Henri-Claude Oyima, avait assuré avoir « assaini » dès 2018 sa filiale en RDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here