Huawei dit « jouer sa survie » en 2020, malgré des résultats solides en 2019

0
271
Huawei

(BFI) – Huawei est en forme malgré l’opposition de Washington et les interrogations de l’Union européenne quant au déploiement de la 5G. Le constructeur a connu en 2019 une forte croissance de ses ventes, mais anticipe une année 2020 plus contrastée. Les ventes du géant chinois des télécoms ont atteint 122 milliards de dollars en 2019, selon les chiffres publiés mardi 30 décembre 2019. Mais 2020 sera une année « difficile » a prévenu le PDG du groupe.

Après une année 2019 chargée en affaires et turpitudes, Huawei se porte pourtant assez bien. D’après les derniers chiffres révélés par la société de Shenzhen, ses ventes n’ont pas beaucoup été impactées par les divers problèmes. Dans une lettre adressée aux employés, un des PDG, Eric Xu, a dévoilé que les revenus 2019 ont connu une croissance de 18 % pour culminer à 850 milliards de yuans (environ 122 milliards de dollars).

Un résultat impressionnant, même s’il est un peu en dessous des projections initiales de l’entreprise. En 2018, la croissance des ventes avait été ainsi de 19,5 %. L’entreprise aurait aussi écoulé 240 millions de smartphones, soit une augmentation de 20 % par rapport à 2018. Reuters note dans un article que Huawei aurait principalement vendu ses smartphones avant les sanctions nord-américaines.

Preuve de la relative bonne santé des ventes de Huawei, la série des Mate 30, derniers fleurons de la marque, se serait écoulée à plus de 12 millions d’exemplaires depuis son lancement en septembre dernier. Des chiffres impressionnants pour un smartphone dépourvu des services Google, mais qu’il faut relativiser. En effet, le poids de Huawei en Chine est à mettre en relation avec l’augmentation de ses ventes. Au troisième trimestre 2019, Huawei détenait plus de 42 % de part de marché dans l’empire du Milieu. Ainsi, le succès des ventes de l’entreprise serait sans doute moins important sans ce marché chinois disproportionné, et qui n’a d’ailleurs cure des services Google. Pour la série des Mate 30, Huawei espère écouler environ 20 millions de terminaux. Après en avoir expédié 5 millions entre novembre et décembre, cet objectif n’est pas complètement invraisemblable.

2020 : annus horribilis ou bluff à la chinoise ?

D’après Reuters, au quatrième trimestre 2019 la croissance de Huawei aurait assez nettement ralenti pour n’augmenter que de 3,9 %, contre une hausse de 27 % au trimestre précédent. M. Xu s’est montré assez pessimiste en expliquant que, à terme, les sanctions étasuniennes pourraient compromettre la pérennité de la société chinoise. L’année à venir serait alors très difficile pour l’entreprise, mais Eric Xu estime que l’adversité peut aider Huawei à aller de l’avant : “La campagne du gouvernement américain contre Huawei est stratégique et à long terme. C’est une grande opportunité pour nous de nous motiver et de nous muscler. Une grande opportunité pour nous d’être plus unis en tant qu’équipe et de développer les capacités dont nous avons besoin pour mieux affronter les défis futurs.” Il semblerait que le bras de fer entre la firme et les États-Unis tourne beaucoup au jeu de dupes ; bien malin qui pourra annoncer le vainqueur.

En 2020, Huawei va davantage accélérer le développement de ses services pour mobiles en vu d’offrir une vraie alternative viable à Google, ce qui semble être la clef pour s’imposer durablement hors de Chine. De même, Huawei met encore plus l’accent sur la 5G. Déjà leader dans le domaine des équipements pour cette technologie, l’entreprise entend le rester en multipliant les contrats avec des opérateurs internationaux, notamment européens, parfois au grand dam des autorités locales.

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here