banniere oil gaz

AccueilFinanceBanquesEntre 2018 et 2023, le Cameroun affiche un taux de bancarisation en...

Entre 2018 et 2023, le Cameroun affiche un taux de bancarisation en nette progression de la population active en hausse

-

(BFI) – Selon l’Association des professionnels des établissements de crédits du Cameroun, (Apeccam), le niveau et l’importance de la population disposant d’au moins un compte bancaire a progressé. Il est passé de 27,8 % à 33,1 % en cinq ans, soit une augmentation de 5,3 %, en valeur relative.

C’est-à-dire, le taux de bancarisation de la population active du Cameroun est passé de 27,8 % à 33,1 % en cinq ans, soit une augmentation de 5,3 %, en valeur relative. Il y a 10 ans, le taux de bancarisation du Cameroun frôlait à peine les 10%. En 2018, il oscillait entre 25 et 26%

Selon les données récentes du marché bancaire communiquées par le Comité national économique et financier du Cameroun (CNEF), cet indicateur ne cesse de croître. Au 31 mai 2023, le volume de crédit mis en place par les banques en faveur des agents économiques est ressorti à 4 925,9 milliards FCFA en hausse de 14 % en glissement annuel, franchissant ainsi la barre de 5 000 milliards FCFA.

En effet, le gouvernement camerounais s’est doté d’un document de stratégie de la finance inclusive dont l’un des objectifs est de permettre aux divers prestataires de services financiers d’élargir la gamme de services financiers offerts aux populations à faibles revenus. Selon les chiffres de l’Apeccam, le taux de bancarisation de la population active se situait à 28,3% en 2020 contre 17,1% en 2017.

La densité du réseau bancaire est passée du simple au double soit 0,6 agence pour 100 000 habitants en 2005 à 1 agence pour 100 000 habitants en 2020.

Selon la plateforme d’analyse financière Dataportal, les montants des crédits accordés à l’économie ont également augmenté pour se situer à 4 746,4 milliards FCFA en 2022 contre 3 199,5 milliards FCFA en 2018.   Pour mémoire, les montants des crédits accordés à l’économie ont doublé, en passant de 1 328,3 milliards FCFA en 2010 à 3 443,7 milliards FCFA en 2020, ceci grâce à une stratégie de l’Apeccam qui repose sur deux piliers : le financement de l’économie à travers l’accroissement du taux de bancarisation, l’extension du réseau d’agences bancaires et le développement des petites et moyennes entreprises.

Rédaction
Rédaction
Média multi-support édité par l’Agence Rhéma Service, cabinet de communication et de stratégie basé à Douala, Business & Finance International regroupe des partenaires internationaux issus du monde des médias, des affaires et de la politique, mus par la volonté de fournir une information vraie, crédible et exploitable pour un investissement sûr en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Les plus populaires

Huawei

Huawei dit « jouer sa survie » en 2020, malgré des...

0
(BFI) - Huawei est en forme malgré l'opposition de Washington et les interrogations de l'Union européenne quant au déploiement de la 5G. Le constructeur a connu en 2019...