En créant sa propre régie en charge du dragage, le port de Douala projette une économie annuelle de 10 milliards de FCFA

0
310
PAD

(BFI) – Le dragage du Port de Douala était jusqu’à ce jour assuré par des opérateurs privés, pour la plupart étrangers, pour un coût annuel moyen de 17 milliards de FCFA. Assuré par une régie locale, le même travail coûtera désormais moins de 7 milliards de FCFA.

Suite à l’installation du top management de la régie en charge de son dragage, le 27 août, le Port autonome de Douala (PAD) projette de réaliser un gain annuel d’environ 10,46 milliards de FCFA.

Selon Investir au Cameroun, à titre d’illustration, sur les cinq dernières années, le coût moyen annuel des travaux du dragage se chiffrait à 17,16 milliards de FCFA. Or, les prévisions liées à la gestion du dragage en régie, le coût moyen annuel de l’ensemble des activités de dragage du port de Douala-Bonabéri se situera à environ 6,7 FCFA sur les cinq prochaines années. Soit un gain annuel de plus de 10 milliards.

« Sur la base de l’analyse temporelle des activités de dragage et du calcul des critères clés de rentabilité du projet, l’on tire comme principal enseignement que le PAD engrangera d’importants gains grâce à la mise en œuvre de l’autonomisation du dragage », apprend-on de l’autorité portuaire.

Elle juge que le mode de gestion de cette activité, marqué par son externalisation, à travers la passation des marchés aux opérateurs privés, pour la plupart étrangers, à des coûts exorbitants et prohibitifs grevait douloureusement la trésorerie du PAD. Il fallait donc trouver une solution adéquate et efficace.

Dans ce sens, la mise sur pied de la Régie en charge du dragage au sein du Port autonome de Douala vise donc : la maîtrise et la réduction drastique des coûts de dragage ; la réduction des coûts du passage, l’attractivité et la compétitivité dudit port.

Agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here