Electricité : La BEI s’intéresse au financement du projet d’interconnexion électrique entre le Cameroun et le Tchad

0
1100

(BFI) – Le projet d’interconnexion électrique entre le Cameroun et la République du Tchad est suivi de très près par la Banque européenne d’investissement (BEI), a révélé Andréa Pinna, le chef de la représentation de la BEI pour l’Afrique centrale.

C’était lors d’une récente descente sur le site du barrage de Lom Pangar, infrastructure construite dans la région de l’Est du Cameroun, pour laquelle la BEI a mis à disposition un financement de près de 20 milliards de francs CFA.

« Vous savez que le potentiel du Cameroun est immense. C’est l’un des plus importants en Afrique. Le fleuve Sanaga, à lui tout seul, permet la génération de plus de 6000 MW. Pour le Cameroun, c’est une opportunité immense de devenir exportateur d’énergie électrique. Et pour ce faire, il faut des lignes d’interconnexion avec les pays voisins. L’une des lignes que la BEI est en train d’étudier, c’est la ligne d’interconnexion entre le Cameroun et le Tchad », a-t-il déclaré.

Ce projet, tel qu’envisagé, comprend d’une part le tronçon Ngaoundéré-Maroua (Cameroun)-N’Djamena (Tchad) d’environ 700 kilomètres, ainsi qu’une bretelle Maroua (Cameroun)-Mogrom-N’Djamena (Tchad) d’environ 250 kilomètres, pour ce qui concerne l’interconnexion proprement dite, et, d’autre part, le volet électrification rurale le long des couloirs des lignes de transport.

Par Rémy Ngassana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here