Ecobank, principal groupe bancaire panafricain actif dans l’Uemoa

0
265
ecobank

(BFI) – Avec 13% des parts de marché de l’Union économique et monétaire ouest africaine ( Uemoa), Ecobank, le groupe bancaire panafricaine basé à Lomé, est le principal acteur du secteur des banques dans la sous-région en 2018. C’est ce que révèle la commission bancaire de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA), dans un récent classement qui note 29 groupes bancaires actifs dans l’espace Uemoa, à fin 2018.

Premier au classement des groupes bancaires opérant dans l’UMOA depuis plusieurs années, le groupe Ecobank concentre 13,2% des actifs. Il est présent dans tous les pays de l’Union, détient 6,6% du réseau, 21,2% des GAB, 12,6% des comptes bancaires de la clientèle et emploie 9,6% des effectifs. Cette entité contribue à hauteur de 17,7% à la formation du résultat net global provisoire du système bancaire. De plus, le géant bancaire basé à Lomé concentre près de 18% du résultat net global de l’espace communautaire, selon les statistiques de la commission bancaire.

Le groupe Société Générale occupe la deuxième place, avec une part des actifs de 10,1%. Présent dans cinq (5) pays de l’UMOA, il totalise 4,6% des guichets, 5,1% des GAB, 10,5% des comptes bancaires de la clientèle, emploie 9,1% des salariés et totalise 11,9% du résultat net global provisoire. Installé dans sept (7) pays de l’Union, le groupe Bank Of Africa (BOA) se positionne au troisième rang avec 9,6% du total des bilans. Il concentre 8,5% des guichets, 7,8% des GAB, 17,3% des comptes bancaires de la clientèle, 8,5% des agents et réalise 14,8% du résultat net global provisoire.

Ces deux mastodontes sont suivis par les groupes marocains Bank Of Africa, Atlantic Business International (ABI), et Attijariwafa Bank.

La BCP (ABI) d’un cheveu devant Attijariwafa Bank

Avec 9,3% de part de marché et quatrième au classement des groupes bancaires, le groupe Atlantic Business International (ABI), filiale de la marocaine BCP, est présent dans tous les pays de l’Union, avec huit (8) filiales et une (1) succursale. Il détient 5,9% du réseau, 4,8% des GAB, 7,8% des comptes bancaires de la clientèle et emploie 6,6% des salariés. Le groupe concentre 9,7% du résultat net global provisoire du secteur bancaire de l’Union. A la cinquième place, avec un cumul de 7,5% des actifs, le groupe Attijariwafa bank dispose de six (6) filiales et trois (3) succursales. Il détient 8,2% du réseau, 8,9% des GAB, 8,7% des comptes bancaires de la clientèle et 9,1% des employés. Le groupe cumule 11,0% du résultat net global provisoire.

Classement-UMOA
Duel entre NSIA Banque et Coris Bank International (CBI) sous l’oeil attentif de Oragroup…

Le groupe NSIA Banque, avec deux (2) filiales et trois (3) succursales, occupe la sixième place et représente 5,3% du total des bilans de l’Union, 3,7% des guichets, 5,8% des GAB, 5,3% des comptes bancaires de la clientèle et 5,6% des salariés. Sa contribution au résultat provisoire d’ensemble est de 2,1%. Septième au classement des groupes bancaires, avec six (6) entités7, le groupe Coris Bank International (CBI) cumule 5,0% des bilans de l’Union, détient 2,3% des guichets de l’UMOA, 2,9% des GAB, 3,6% des comptes bancaires de la clientèle et emploie 2,9% des salariés. Il concentre 8,0% du résultat net global provisoire du secteur bancaire. Avec huit (8) établissements, Oragroup apparaît au huitième rang et possède 4,8% des actifs bancaires, 2,9% du réseau, 4,3% des GAB et 1,6% des comptes bancaires de la clientèle. Il emploie 4,0% des salariés et réalise 4,7% du résultat net global provisoire.

La BCP perd du terrain, menacée par United Bank for Africa

La part de marché du groupe BNP Paribas ressort à 4,0% à fin décembre 2018. Neuvième au classement avec quatre (4) filiales, le groupe détient 2,7% des guichets, 5,9% des GAB, 3,7% des comptes bancaires de la clientèle, 4,7% des employés et 5,6% du résultat net global provisoire du secteur bancaire de l’Union. United Bank for Africa (UBA), avec sa dixième place, concentre 3,6% du total des actifs de l’Union, couvre 1,8% du réseau, 3,6% des GAB, 4,7% des comptes bancaires de la clientèle et 2,7% de l’effectif total des employés du secteur. Il réalise 4,3% du résultat net global provisoire.

Avec quatre (4) entités, le groupe Banque de Développement du Mali (BDM) contribue pour 2,9% du total des actifs, 4,6% du réseau, 3,6% des GAB, 1,8% des comptes bancaires de la clientèle, 2,2% des salariés et 3,3% du résultat net global provisoire. Il occupe le onzième rang au classement des groupes bancaires en activité dans l’UMOA. Le groupe Banque Sahélo‑saharienne pour l’Industrie et le Commerce (BSIC), ferme la liste des groupes détenant chacun au moins 2% des actifs du système bancaire, avec sept (7) unités. Il cumule 2,6% des actifs bancaires de l’Union et dispose de 3,1% des guichets, 4,1% des GAB, 1,9% des comptes bancaires de la clientèle, 3,8% des salariés et 0,3% du résultat net global provisoire. Dix‑sept (17) autres groupes de moindre envergure, détenant moins de 2% des actifs chacun, font également partie du paysage bancaire. Il s’agit, par ordre d’importance, de : – BGFIBANK (3 établissements, avec 1,9% de part de marché) ; – Bridge Bank Group (1 établissement ; 1,1%) ; – Tamweel Africa Holding (2 établissements ; 1,1%).

Félix Victor Dévaloix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here