Distinction : La Camerounaise Rose Ngono Mballa, lauréate du Prix de la pharmacie francophone 2018

0
1122
Dr-Rose-Mballa-DG-Lanacome

(BFI) – Après avoir remporté deux fois le « Prix de l’Excellence du leadership féminin en Santé » au Cameroun en 2016 et 2017, le Dr Rose NGONO MBALLA vient une fois de plus d’honorer son pays remportant cette distinction, qui lui a été  le 19 décembre 2018 à Paris.

La pharmacienne, enseignante, écrivaine est donc la deuxième camerounaise qui remporte de ce prix après le Dr Emilienne POLA YISSIBI en 2012. Après 30 ans expérience, celle que les proches appellent affectueusement « Princesse Rose »,  est l’un des beaux produits de la pharmacie au sud du Sahara. Elle a fait de la lutte contre les faux médicaments et les faux produits cosmétiques. Elle ne passe pas une journée sans développer une nouvelle stratégie pour tordre le coup à cette gangrène nationale.

Ce Prix, créé en 2000 à l’initiative de la Commission des Affaires internationales et européennes, en particulier de son Président, Gabriel Maillard, et de Jean-Paul Chiron, Secrétaire Général, initiateurs de ce Prix, est destiné à récompenser un pharmacien de nationalité étrangère pour des travaux scientifiques effectués pour la plus grande part dans son pays ou pour l’ensemble de ses activités professionnelles honorant la profession. La création de ce Prix de la Pharmacie francophone s’inscrit dans les objectifs de  l’Académie : travailler au progrès des Sciences et au perfectionnement des Techniques se rapportant à la Pharmacie ; développer les relations nationales et internationales entre les Pharmaciens ; resserrer entre eux les liens de la confraternité.

Le Directeur général du Laboratoire nationale de contrôle de qualité des médicaments et d’Expertise (Lanacome) n’est pas au bout de ses efforts. Au cours de l’année 2018, elle a reçu de nombreux prix au niveau national à l’instar du prix du leadership féminin en santé décerné par le Journal Echos Santé. Elle est nantie d’un Doctorat Es Sciences Biochimie, Analyse huiles essentielles, tests pharmacologiques obtenu à 1993 à la Faculté de médecine et Sciences Biomédicales (Fmsb) de l’Université de Yaoundé I et un second Doctorat en pharmacie, option industrie, pharmacie galénique industrielle décroché en 1988 à Marseille en France. La lutte contre les faux médicaments est son combat permanent.

Par Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here