Contrat de désendettement et de développement : Le Cameroun bénéficie d’une enveloppe de 161,1 millions de FCFA de la France

0
371
RICHARD EVINA OBAM

(BFI) – La France, à travers le Contrat de désendettement et de développement (C2D), a octroyé une enveloppe de 161,1 millions FCFA à la Plateforme de compétences franco-camerounaise de volontariats (PCFCV). Le partenariat, qui court jusqu’en fin 2021, ambitionne de permettre la mobilisation de volontaires franco-camerounais afin de proposer, aux programmes du C2D, des formes d’expertises et des volontariats de différents types pouvant être mobilisées, individuellement ou en binôme, dans le but de renforcer la mise en œuvre et l’impact des programmes d’annulation et de reconversion de la dette du Cameroun vis-à-vis de l’Hexagone en projets de développement.

D’après les sources officielles, il s’agit d’un appui de la France octroyé au pays d’Afrique centrale à travers le Contrat de désendettement et de développement (C2D). Cette enveloppe contribuera à mobiliser des volontaires franco-camerounais en faveur du renforcement de la mise en œuvre et l’impact des programmes d’annulation et de reconversion de la dette du Cameroun vis-à-vis de la France, a-t-on indiqué. «Les programmes et projets C2D disposent désormais d’un vivier de talents et de compétences mobilisables immédiatement en cas de nécessité, dans des domaines aussi divers que la formation professionnelle, la santé, l’agriculture, l’environnement, l’eau et l’assainissement, l’urbanisme, les technologies de l’information et de la communication, la décentralisation ou encore le développement local », a déclaré le président du comité technique bilatéral (CTB-C2D), Richard Evina Obam (photo), à la signature de la convention de financement.

Une aide aux pays très endettés

Cet appui est effectivement une très bonne nouvelle pour la PCFCV qui regroupe l’Agence du service civique nationale de participation au développement, France volontaires et Actions de bénévoles pour la coopération et le développement (AGIRabcd). La plateforme fournit trois types d’expertises et de services, notamment le volontariat d’échange et de compétences, le volontariat de solidarité internationale (VSI) et l’engagement de service civique.

Rappelons que le C2D est né de l’initiative pour les pays pauvres très endettés (PPTE). Il consiste dans le cas précis à restituer à un pays le remboursement de sa dette sous la forme de subventions mobilisables pour améliorer les conditions de vie de ses populations. Le premier et deuxième C2D entre la France et le Cameroun ont permis en 2006 et 2016 d’investir près de 567 milliards de francs CFA pour financer les projets de développement dans le pays.

Par Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here