Comment Express Union solutionne la rareté des pièces de monnaies au Cameroun

0
233
(BFI) – Développé par Express Union, le mode de paiement limite l’utilisation de la monnaie divisionnaire dont la rareté est toujours effective au Cameroun et cause des désagréments dans les échanges commerciaux.

Malgré l’annonce faite par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) d’injecter une quantité suffisante de monnaie divisionnaire sur le marché, les pièces d’argent sont toujours rares. Notamment au Cameroun où les usagers ont des difficultés dans divers lieux de commerce pour se faire rembourser. Des solutions existent pourtant pour faire face à la pénurie des pièces d’argent.

C’est l’exemple de la solution de paiement développée par l’entreprise Express Union. Dénommée Express Union Mobile Money Pass (EUMM Pass), cette solution est un mode de paiement à travers un QR Code installé dans différents lieux de commerce. De manière pratique, l’opération prend généralement une minute. Une fois les emplettes achevées, le client qui a un compte Mobile Money d’Express Union se dirige vers le dispositif où se trouve le code barre, rentre dans son compte mobile, ouvre l’icône EUMM Pass, scanne le QR Code, et valide le montant à payer. Automatiquement, un sms est envoyé au préposé à la caisse, qui valide l’opération et remet le ticket au client.

Cette solution, de l’avis des clients qui l’ont déjà expérimentée, facilite la tâche en ce qui concerne la petite monnaie : dans certains supermarchés et autres lieux de commerce, il est parfois demandé aux clients s’ils n’ont pas une pièce de 25 FCFA pour faciliter le remboursement. Pour les caissières, cela facilite également l’équation de la disponibilité des pièces de monnaie.

Cette solution, proposée depuis bientôt trois mois est en phase d’implémentation dans diverses villes du Cameroun, notamment Yaoundé, Douala et Bafoussam. Pour faciliter l’accès de cette solution au plus grand nombre de Camerounais, Express Union a déjà signé des partenariats avec des supermarchés (Dovv, Espace Landmark…), des pharmacies, des stations-services, et certaines universités comme celle de Yaoundé II-Soa. Actuellement, indique une source en interne, l’entreprise se déploie auprès des taxis afin que les usagers aient plus de facilité pour se mouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here