Ce que le One Planet Summit a mis en évidence

0
231
FRANCE-ENVIRONMENT

(BFI) – La 3e édition du One Planet Summit dont la vocation est d’accélérer la transition mondiale vers une économie bas-carbone s’est tenue à Nairobi, au Kenya. Objectifs : lutter contre le réchauffement climatique.

Accélérer la mise en œuvre de solutions pour lutter contre les dérèglements climatiques sur le continent, voilà l’ambition affichée du One Planet Summit qui s’est réuni le 14 mars dernier, et pour la première fois en Afrique. L’occasion aussi pour les participants de revenir sur l’engagement de ce grand continent : “Africa Pledge”, une série de mesures en faveur du développement des énergies renouvelables et la protection de la biodiversité.

Un continent porteur de solutions

Si l’Afrique contribue à hauteur de 4 % aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, plus de 65 % de sa population est déjà affectée par les effets du changement climatique. De fait, en tant que continent particulièrement exposé aux dérèglements actuels, il est aussi un continent porteur de solutions pour la planète. Le One Planet Summit a permis de mettre en lumière deux domaines qui pourraient faire la différence : l’accès aux énergies renouvelables et la protection des écosystèmes en Afrique (le principe même de « l’Africa Pledge »). De quoi, selon les experts présents, encourager et soutenir une croissance durable tout en améliorant la résilience des populations vulnérables. 

L’énergie : l’un des piliers de développement de l’Afrique

En 2050, la population du continent va doubler pour atteindre 2,5 milliards d’habitants. 645 millions d’Africains sont déjà privés d’accès à l’électricité… Un chiffre qui continuera mécaniquement à augmenter (au moins jusqu’en 2025). En 2013, les énergies renouvelables en Afrique ne représentaient que 5% du mix énergétique. Le continent possède néanmoins un potentiel sans égal, notamment grâce au solaire (10 TW) et à l’hydraulique (350 GW). C’est pourquoi, l’énergie est devenue, ces dernières années, l’un des piliers du développement de ce continent.

La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here