Camtel se lance de nouveau dans le mobile

0
316
Camtel

(BFI) – Une nouvelle page s’est ouverte hier 12 mars 2020 pour la Cameroon Telecommunications (Camtel). A travers son nouveau statut juridique, l’entreprise locale des télécommunications voit ses attributions renforcées. Son directeur général a reçu les cahiers de charges au cours d’une cérémonie à Yaoundé.

Judith Yah Sunday, directeur général de la Cameroon Telecommunications a reçu du gouvernement trois conventions de concession pour l’établissement et l’exploitation de réseaux de communications électroniques fixe, mobile et de transport, à couverture nationale et ouvert au public. Ainsi que leurs cahiers de charges. Une dizaine de membres du gouvernement était présents à cet événement co-présidé par le ministre des Postes et Télécommunications et son homologue des Finances. De la cérémonie, on retient que le vide juridique causait un ensemble de dysfonctionnement dont les difficultés de mise en exploitation du réseau de communications électroniques mobile à couverture nationale déployés par Camtel. On retient aussi l’entrée en vigueur de manière formelle d’un nouvel opérateur de téléphonie mobile en l’occurrence Camtel avec autorisation de déployer la 4G.

Ce qui va changer

Avec ces nouveaux attributs, l’opérateur historique des télécommunications régularise sa situation sur le plan juridique et réglementaire en sa qualité de fournisseur des services de communications électroniques. Un processus déjà engagé avec la signature par le président de la République, en 2019, des textes réorganisant cette entreprise créée en 1998. Les conventions de concession acquises hier vont ainsi permettre à l’opérateur d’avoir des ressources additionnelles mais aussi, plus de pouvoir pour exercer ses activités. Ce nouveau statut donne aussi la possibilité à l’Agence de régulation des télécommunications (ART) de pouvoir s’assurer de la conformité des actions de Camtel. Cette procédure « s’insère dans le processus engagé par le gouvernement pour booster les performances de Camtel et permettre ainsi à l’opérateur public des télécommunications, de jouer efficacement le rôle qui est le sien, à savoir devenir le vecteur majeur de la transformation numérique au Cameroun », a indiqué Minette Libom Li Likeng.

Les attentes vis-à-vis de Camtel

Camtel devra capitaliser ce nouveau statut. La Minpostel l’invite à entreprendre, dans les meilleurs délais, sa réorganisation fonctionnelle. Les dirigeants devront créer des Business Units par rapport aux différents titres octroyés, ceci pour « une gestion régulée du segment de transport, une gestion équitable des autoroutes qu’empruntent tous les autres opérateurs », a-t-elle précisé. Aussi, il est attendu de Camtel qu’elle se positionne comme opérateur de téléphonie mobile, au même titre que les autres concessionnaires, qu’elle accroisse sa compétitivité et son efficacité surtout dans les domaines du transport et de la qualité de service, qu’elle diversifie son offre avec des coûts abordables. « Avec l’octroi des trois conventions, l’Etat vient de donner un nouveau relai de croissance à Camtel. Il attend qu’elle maximise ses potentialités en redynamisant sa gestion opérationnelle, commerciale et financière. Camtel doit rentabiliser sa position stratégique actuelle », a souhaité Louis Paul Motaze.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here