Camrail s’investit à la relance du train express Yaoundé-Douala

0
107
Camrail

(BFI) – Camrail, le transporteur ferroviaire camerounais, vient d’achever la rénovation de 11 voitures voyageurs, dans la perspective de la relance du train express reliant Yaoundé et Douala, les deux capitales du pays.

« Camrail a entamé des essais techniques avant la mise en service du Train Express Douala-Yaoundé. (…) Le rail est déjà un moyen de transport exemplaire en termes de bilan carbone mais cette action traduit encore davantage l’excellence du partenariat public-privé. Je me réjouis de l’expertise des équipes de Camrail qui ont mené à bien ce projet et du soutien déterminant de l’Etat et de l’actionnaire de référence, qui vont permettre la relance prochaine d’un service premium de transport passagers entre les deux principales villes du Cameroun» a indiqué Mohamed Diop, directeur régional Golf de Guinée (Cameroun – Centrafrique – Guinée Equatoriale – Tchad) de Bolloré Transport et Logistics dans un post sur le réseau social LinkedIn. Les travaux, qui ont coûté 1,1 milliard de FCFA, ont été entièrement réalisés dans les ateliers de l’entreprise à Bassa-Douala, « avec la coopération d’entreprises camerounaises dont l’expertise en la matière est avérée », soutient Camrail.

La rame de train rénovée est constituée d’un bar restaurant ; quatre voitures première classe ; quatre voitures 2e classe ; un fourgon générateur et un fourgon dédié aux colis et bagages, apprend-on de sources officielles. « Les équipes de Camrail procèdent actuellement aux essais techniques de réception des travaux habituels d’avant mise en circulation. Il reviendra alors à la tutelle et à l’État du Cameroun, de décider de la date de mise en service du train express entre Douala et Yaoundé, en attendant l’aboutissement des projets d’acquisition de 25 nouvelles voitures voyageurs auprès de CIM-SSRT, une entreprise franco-coréenne, et de 5 modules autorails du suisse Stadler », précise la société ferroviaire contrôlée par le groupe Bolloré.

Pour rappel, lancé le 5 mai 2014, le train express ralliant deux fois par jour les deux principales villes du Cameroun en 3 heures avait connu un franc succès. Mais, l’aventure sera interrompue le 21 octobre 2016, à la suite d’un accident dans la localité d’Eseka, dans la région du Centre du pays. Officiellement, cette catastrophe ferroviaire a fait 79 morts et 600 blessés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here