Cameroun-UE: 13 milliards de Fcfa pour le développement des communes

0
345

(BFI) – La convention de financement signée entre le ministre camerounais de l’Économie et le chef de Délégation de l’Union européenne (UE) au Cameroun, vise le développement socioéconomique de 15 communes du Cameroun.

20 millions d’euros soit 13 119 140 000 Fcfa. C’est le montant des trois conventions signées ce mardi au ministère de l’Économie. Il s’agit de :
– La signature du PAgoDa ou convention de délégation (DUE-KFW).
– La signature du contrat de financement (MINEPAT- KFW).
– La signature de la convention séparée (MINEPAT-FEICOM-KFW).

En effet, ces conventions s’inscrivent  dans le Programme Indicatif National (PIN) du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) de l’UE en faveur du Cameroun. Pour les signatures, il y avait côté Cameroun, le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey. Et, côté partenaire,  l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union européenne au Cameroun, Hans Peter Schadek.

Objectifs du Programme

L’objectif général est de renforcer la stabilité régionale et une meilleure gestion des migrations au Cameroun. De manière spécifique, il s’agira de renforcer la capacité des villes secondaires pour faire face aux crises. Mais aussi pour accueillir de nouveaux arrivants et promouvoir le développement socio-économique communal inclusif. Principales activités visées: l’élevage et l’agriculture. Pour les réfugiés et les déplacés internes, des infrastructures seront construites. Par exemple, les forages, centres de santé et écoles.

Cibles

Le Programme de Développement Economique et Social des Villes Secondaires exposées aux facteurs d’instabilité s’adresse à deux groupes cibles : les communes et les populations. Ainsi, cinq régions et quinze ont été sélectionnées :
Sud : Campo, Mintom
– Est : Kentzou, Kette, Bétaré-Oya, Garoua – Boulaï
– Adamaoua : Djohong, Meiganga, Ngaoui
– Nord : Baschéo, Madingring, Touboro
– Extrême-Nord : Mogodé, Mozogo, Kai-Kai

La mise en œuvre de ce développement local s’étale sur 72 mois (06 ans) par la KfW. Ce sera avec le concours d’une délégation de gestion par l’Union Européenne, et le FEICOM en vue d’une mise en œuvre effective.

Par Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here