Attijariwafa Bank lorgne le marché asiatique

0
404
Attijariwafa-bank

(BFI) – Installé dans quatorze pays africains, le premier groupe bancaire marocain rêve d’expansion intercontinentale et se dote d’une nouvelle équipe de choc.

Au siège de Casablanca, les équipes d’Attijariwafa Bank (ATW) n’en font plus un secret. Première banque du Maroc et septième sur le continent, (53,32 milliards de dollars d’actifs en 2018), la filiale du holding royal Al Mada (ex-Société nationale d’investissement) s’imagine un avenir au-delà des frontières africaines. En octobre, une direction dénommée « Développement institutionnel et commercial Asie-Afrique » a été créée et confiée à une nouvelle recrue, Reda Hamedoun.

Diplômé de HEC, de la Sorbonne et de Harvard Kennedy School, cet ancien chargé de mission du cabinet royal a passé une décennie au sein de la Banque mondiale où il dirigeait jusqu’en novembre 2018 des équipes chargées des infrastructures pour la Chine, avant de conseiller pendant sept mois Hassan Ouriagli, PDG d’Al Mada.

Si le top management du groupe Attijariwafa Bank n’a pas voulu s’exprimer à ce sujet, des sources en interne nous ont confirmé ces récents développements. Fort de son expertise sur la Chine, Reda Hamedoun, 40 ans, a pour mission d’élargir le champ d’action d’ATW à l’Asie.

Sans faire table rase du passé, le manager préfère bâtir une équipe neuve, de préférence en recrutant en externe, et budgétise ses besoins pour un démarrage en janvier 2020.

Elise Nguélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here