Après Set’Mobile, Samuel Eto’o mise sur les paris sportifs en ligne

0
242
betoo-pari-sportif

(BFI) – On commence déjà à avoir une idée de la suite de la carrière de l’ancien footballeur camerounais Samuel Eto’o Fils. Comme cela a été le cas avec l’annonce récente de sa retraite, Samuel Eto’o Fils a une nouvelle fois choisit les réseaux sociaux pour annoncer le lancement de son nouveau projet : une société de paris sportifs en ligne dénommée ‘‘Betoo’’.

«Tout simplement parce que ma vie est un ensemble de paris gagnés», poste l’ancien capitaine des Lions indomptables. Il annonce dans la foulée «jusqu’à 150% de bonus» sur le basketball, le handball, le football et le tennis. Dans les faits, la plateforme accessible à l’adresse www.betoo.cm est déjà disponible en ligne, et propose des paris aux plus petites bourses, à partir de 200 F Cfa. Une fois sur la plateforme, une petite vidéo de 30 secondes indique aux parieurs comment s’inscrire sur la plateforme.

Avec ce projet, Samuel Eto’o espère surfer sur la progression des entreprises de paris sportifs qui ont le vent en poupe actuellement dans le pays. Alors que ces entreprises sont principalement libanaises, le quadruple Ballon d’or africain opte pour le ‘‘made in Cameroun’’ comme principal outil marketing. En témoigne le choix du suffixe national ‘‘.cm’’.

De mémoire, cette nouvelle aventure n’est pas le premier coup d’essai de Samuel Eto’o Fils dans le secteur Tech. En décembre 2011, il avait lancé «Set’Mobile», une compagnie de téléphonie spécialisée dans la revente de services télécoms en qualité de MVNO, partenaire d’Orange Cameroun.

Seulement, l’entreprise n’a pas eu le succès attendu et a été obligé de fermer boutique en février 2013. Pareillement, la Fondation Samuel Eto’o (Fundesport), créée en 2005 avec pour objectif de s’investir dans la formation de jeunes footballeurs au Cameroun et au Gabon a du plomb dans l’aile.

Espérons que cette nouvelle aventure soit celle de la chance pour l’ancien international camerounais.

Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here