Ahmadou Sardaouna nommé directeur général de la Société immobilière du Cameroun

0
487
ahmadou-sardaouna

(BFI) – Ingénieur de génie civil diplômé de l’École nationale des Travaux publics de Yaoundé, Ahmadou Sardaouna a été nommé, le 20 août 2019, au poste de directeur général de la Société immobilière du Cameroun (SIC). Il remplace Gabriel Bengono, arrivé à la tête de cette entreprise publique camerounaise en 2012.

« C’est à l’issue d’un conseil d’administration de la Société immobilière du Cameroun (SIC) qui s’est tenu à Yaoundé, hier [20 août 2019], qu’Ahmadou Sardaouna a été nommé directeur générale de la SIC. Et Ketcha Courtès, le ministre de l’Habitat et du Développement Urbain (Minhdu), devient le président du conseil d’administration (PCA) de la même structure », nous renseigne une source proche de la SIC.

Avant d’atterrir à la tête de la Sic, Ahmadou Sardaouna a occupé plusieurs fonctions aux Minhdu. Entre autres, délégué régional du Minhdu pour le Littoral, Secrétaire général du Minhdu, etc. Ingénieur des Travaux public, il est titulaire d’un doctorat en gestion de projets obtenu à Atlantic International University, aux Etats-Unis. Il est également détenteur d’un Master en mathématiques générales (obtenu à Aix-Marseille université), d’un Master 2 en génie informatique (obtenu à l’université de Franche-Comté), d’un Master 2 en génie civil et infrastructures (obtenu à l’Institut international de l’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement.

En revanche, la nomination de la ministre Célestine Ketcha Courtès et d’Ahmadou Sadaouna vient remettre au goût du jour, le sempiternel débat relatif au cumul des fonctions au Cameroun. « On parle de ce problème tous les jours. Des hommes d’Etat cumulent des fonctions au mépris de la loi en vigueur. Mais personne n’en parle. La nomination de Ketcha Courtès comme PCA de la SIC est un bel exemple. Elle travaille bien, mais elle ne doit pas cumuler les fonctions. Si elle le fait, elle est hors la loi », a déclaré un internaute sur les réseaux sociaux.

Par Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here