Addax Petroleum offre du matériel médical à l’hôpital Laquintinie

0
356
Addax

(BFI) – Un don d’une valeur de 150 millions de F fait, par Addax Petroleum, réceptionné ce vendredi 28 juin par le ministre de la Santé publique.

Du matériel médical d’une valeur de 150 millions de F, offert par la société Addax Petroleum à l’hôpital Laquintinie de Douala, a été réceptionné ce 28 juin dans l’enceinte de l’institution hospitalière par le ministre de la Santé publique (Minsanté). Manaouda Malachie, qu’accompagnait le secrétaire d’Etat Alim Hayatou, s’est réjoui de cet « appui particulièrement consistant », qui va permettre le « renforcement des capacités » des personnels de santé. Destiné au service ORL (Oto-rhino-laryngologie), le don comprend notamment une console de consultation, une colonne d’endoscopie, une source lumineuse froide, un tympanomètre, quatre boîtes de chirurgie… « Ce matériel médical fait désormais du service ORL de Laquintinie une référence dans la région du Littoral », estime le directeur de l’hôpital, le Pr. Louis Richard Njock.

On apprendra également que le service ainsi renforcé enregistre en moyenne 1150 consultations et 70 hospitalisations par mois. Pour ces patients, comme pour tous les autres, le Minsanté a réitéré son appel à une « humanisation des soins » dans nos formations hospitalières. Voir des populations en bonne santé préoccupe également l’entreprise donatrice, dont le Pdg, Roger Beaumont, a estimé que celles-ci contribuent mieux au développement du pays. Après la réception du don, le Minsanté a inspecté l’hôpital, et notamment les infrastructures liées à la prochaine CAN de football. Laquintinie n’a pas été la seule formation à recevoir le Minsanté.

D’ailleurs, dans cet hôpital, le 27 juin dans la nuit, il a effectué une visite inopinée. Ainsi qu’à l’hôpital de district de Deido. « Nous voulions voir comment est organisé le système de garde. Manaouda Malachie n’a pas caché une certaine déception, s’agissant particulièrement de la supervision de nuit. Il a donc fallu « rappeler les responsables de ces formations sanitaires à l’ordre. » Pour d’autres formations visitées, il a été question d’évaluer le circuit du malade, le fonctionnement, et la disponibilité du médicament. « Nous avons été satisfaits à certains endroits, avec des personnels propres, dévoués à leurs postes, mais ailleurs nous avons remarqué des défaillances », ajoutera le Minsanté. En outre, les structures ayant besoin de matériel ont eu la promesse du ministre d’en recevoir cette semaine.

Par Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here