Accord de prêt de 200 millions d’euros entre la BEI et Afreximbank

0
493

(BFI) – La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé, le 22 novembre 2018, avoir signé, à Addis-Abeba, un accord de prêt de 200 millions d’euros au profit de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank). Cet argent servira à financer des projets liés au commerce et aux énergies renouvelables dans 40 pays africains.

Au moins 25% de ce financement sera investi dans des petites et moyennes entreprises (PME) qui, à travers leurs activités, contribuent à réduire la dépendance aux combustibles fossiles et à limiter la pollution de l’environnement. En plus de renforcer les échanges commerciaux entre l’Afrique et l’Union européenne, la BEI souhaite accroitre ses financements dans le secteur des énergies durables sur le continent.

« Nous sommes convaincus qu’une mise en œuvre efficace de ce prêt aura des retombées positives en matière de développement, y compris de création d’emplois, d’augmentation des activités économiques et de hausse des recettes fiscales pour les gouvernements soumis à des pressions budgétaires », a commenté le Nigérian Benedict Oramah, président d’Afreximbank, cité par le communiqué.

« En tant que banque de l’Union européenne, nous soutenons des investissements qui créent des opportunités économiques en Afrique et améliorent l’accès à une énergie durable sur le continent. La BEI a un rôle crucial à jouer pour aider à canaliser les capitaux privés vers la transition énergétique. Cela est urgent si nous voulons atteindre l’accord de Paris et les objectifs de développement durable », a fait savoir Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement.

Il faut dire que la BEI a récemment annoncé qu’elle accordera 78 millions $ pour financer quatre projets dans les secteurs des télécommunications et celui de l’accès aux soins de santé en Afrique de l’Est.

Basée à Kirchberg (Luxembourg), la BEI, fondée en 1957, est une institution financière des États membres de l’Union européenne qui dispose en Afrique, de bureaux au Cameroun, à Abidjan, à Tunis, à Dakar, à Rabat, à Nairobi, à Pretoria et au Caire.

Par Elise Nguélé

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here