14 milliards de FCFA pour construire deux centrales solaires dans le Grand-Nord Cameroun

0
274
centrale_solaire

(BFI) – Une convention signée entre le concessionnaire du service d’électricité au Cameroun et un consortium de développeur prévoit la construction de deux centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 25MWc.

Energy of Cameroun (Eneo) et un Consortium de développeurs composé de Scater Solar, Izuba Energy Sphinx Energy ont signé un protocole d’accord pour la réalisation de deux centrales solaires photovoltaïques. D’une puissance globale de 25 MWc, les deux centrales solaires seront construites dans les localités de Guider (10 MWc), région du Nord et de Maroua (15 MWc), région de l’Extrême Nord du Cameroun Le coût d’investissement de ces infrastructures est estimé à 22 millions d’Euros, soit près de 14 milliards FCFA. Elles devraient fournir annuellement une énergie électrique de 49 GWh, dont le prix par kWh est jugé très compétitif par rapport au marché. Ces deux centrales, dont la mise en service est prévue en 2020, permettront d’améliorer l’offre et le mix énergétiques au Cameroun, principalement dans le réseau interconnecté Nord, par la contribution d’une énergie propre.

Il faut préciser que c’est le 16 juillet 2019 qu’Eneo Cameroun et le Consortium ont signé ce protocole d’accord, permettant de définir les modalités de structuration du Projet de même que les étapes clés du développement des 02 centrales solaires. La signature de ce protocole d’accord est une étape importante qui ouvre la voie à la finalisation du contrat d’achat d’électricité (PPA) avec Eneo et au début des travaux de construction, les études d’impact environnemental et le volet foncier étant achevés à 40%.

C’était aussi conformément à la Loi N°2011/022 du 14 décembre 2011 régissant le secteur de l’électricité au Cameroun que Eneo, l’opérateur électrique national, avait sélectionné le Consortium pour financer, construire, exploiter et vendre l’énergie électrique produite par les centrales solaires de Maroua et de Guider a l’issue d’un processus d’appel d’offres international lancé le 06 octobre 2017 sous la supervision du ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) et de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité  (Arsel).

D’autre part, le Consortium de développeurs composé de Scater Solar, Izuba Energy Sphinx Energy ne vient pas en terrain inconnu. Selon des informations, ils possèdent une expérience cumulée dans le développement des centrales solaires, soit près de 1000 MW de capacité globale en exploitation, et environ 700 MW additionnelle en construction, et 5000 MW en développement, dont une partie considérable réalisée en Afrique.

ENEO est l’opérateur historique en charge de la production, la distribution et de la vente de l’électricité au Cameroun dispose d’une capacité installée de près de 1 000 MW, connecte chaque année en moyenne 100 000 abonnés au réseau électrique et compte aujourd’hui plus de 1 300 000 clients à travers le pays.

Dans un rapport publié en 2018, la Banque mondiale (BM) renseigne que l’offre en électricité couvre 62% de la population du pays. Des statistiques appelées à s’améliorer d’après le plan de développement adopté par le Gouvernement et ENEO qui prévoit que chaque année, au moins 2% de la population puissent accéder à l’électricité.

Par Rémy Ngassana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here